Le Jura en raquettes

Le Jura est un massif « plat », plein de forets et de pistes de ski de fond et de sportifs en collant. J’ai choisi d’en traverser une partie en raquette en suivant les GTJ (grande traversée du jura).

DSCN4361

La première difficulté est de gérer le transport. A l’aller, covoiturage jusqu’à la station de Métabief, départ de mon itinéraire. Au retour, stop+navette+train.

DSCN4457

Deuxième question, les étapes. Peu de refuges, pas d’info sur les cabanes ou les granges, réserver en gite ne permet aucune souplesse. Je choisi de porter un bivouac hivernal (gros duvet, tente et pelle a neige…) soit 12 a 13kg avec le ravitaillement et l’eau.
DSCN4367

Jour1: 13h, Départ de Métabief 1000m, direction le Morond, sommet de la station, puis les crêtes du Mont d’Or (1461m) point culminant du secteur. La météo est favorable, la neige est bonne, vers 15h, descente dans la foret. Le balisage deviens aléatoire, les pistes de fond se succèdent, quelques fermes imposantes typique de la région aident a m’orienter . Premier bivouac a 19h derrière le « chalet Vannode » c’est la pleine lune, la nuit est douce, pas de vent. (20km/500m+/5h)

DSCN4407

Jour 2: Départ 9h, direction Mouthe, la ville d’ou part l’officiel GTJ raquette. Il fait beau, je traverse une ville déserte malgré de grosses infrastructures (écoles, hopital…). Ravito en comté et direction les hameaux environnants hors foret pour profiter du soleil (GTJ pédestre). Bivouac secteur « entre cotes du haut ».  (17km/500m+/7h)

DSCN4393

Jour 3: Départ 8h sous la neige. La montée au Bulay (table d’orientation) n’a aucun intérêt par cette météo. Il pleut maintenant, la foret deviens monotone, je ne croiserais que 2 promeneurs aujourd’hui. La pluie s’intensifie, je choisis de m’arrêter en Gite a la Chapelle des Bois. Il faut tout faire sécher. (18km/300m+/5h)

DSCN4475

Jour 4: Départ 9h Pas de pluie mais les 12° n’arrangent pas l’état de la neige. Montée a la roche Bernard pour atteindre le Chalet Gaillard, gite d’étape (on ne peut réserver qu’en demi pension!) La traversée de la belle foret du Risoux ne pose pas de problème de balisage, le passage de nombreux randonneurs crée un rail dont on ne sort pas facilement! Arrivée au Bois d’Amont, quelques maisons typiques couvertes de tavaillons, et des pistes de ski encore et encore… La neige ne porte plus, même sur les itinéraires damés. J’alterne avec la route pour atteindre la Cure puis l’école nationale de ski au sud des Rousses.  L’entrée dans la foret du massacre permet de retrouver quelques pistes encore en état pour monter au carrefour de la Frasse. Nuitée en Gite dans un magnifique chalet de bord de piste. (26km/400m/8h)

DSCN4510

jour 5: Départ 10h, il pleut a nouveau, la traversée de la foret du massacre est interminable. Malgré le balisage de la GTJ raquette, (étiquettes accrochées aux arbres) la carte reste indispensable car ce balisage n’est pas régulier et les piquets jaune jalonnent  aussi bien les raquettes que le ski… c’est trompeur! Dans la combe de la chèvre la neige ne porte plus, l’itinéraire raquette deviens impraticable, les pistes de fond étant interdites aux piétons… j’arrête a Lajoux. (8km/100m+/3h)

Retrouver l’itinéraire GTJ raquettes:

http://195.42.148.42/activites_nordiques_gp/?_r=Territoires&_f.Nom=Grandvaux

Une petite vidéo?

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le Jura en raquettes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s