3 jours de Calanques

3 jours de soleil, 3 jours au bord de l’eau, loin des sommets, loin du froid, de la bise. Nous voila dans les Calanques. Au programme escalade et peut être baignade…

IMG_1235

Annette nous accueille dans une petite maison proche de Cassis. Un bon lit, une douche chaude et un barbecue, voila de quoi passer un bon séjour.

IMG_1233

Nous choisissons de grimper dans le secteur de la calanque d’en vau. Le site est accessible après 4 km de marche depuis Cassis, nous sommes maintenant dans le 10eme parc national français. Créé depuis avril 2012, il va permettre une protection renforcée du site, vu la quantité de personnes qui circule, autant sur terre que sur mer, il y a de quoi faire!

IMG_1216

Echauffement…

IMG_1211

Presque grande voie…

IMG_1191

Arrivée du team La Grave.

IMG_1198

Les copains au soleil.

IMG_1239

Patis et Axel

IMG_1250

Le dernier jour direction Morgiou, vers un site de couenne a l’abris du mistral.

IMG_1258

Une petite video.

Publicités

Ski de rando en février

Ce début de saison est un peu mou, mais la neige de février nous permet enfin de faire ce week end du 8 février, 2 belles sorties en ski de rando.

IMG_0722

IMG_0743

La première a lieu dans le Massif du Dévoluy sur « la tête d’Oriol » avec Cedric, Annette, Lionel et Victor.

IMG_0752 Une journée sous le soleil, je ne me lasse pas des panoramas de ce massif. La, c’est le Grand Ferrand.

IMG_0766

La chaleur nous surprend mais on profite d’excellentes conditions de neige pour la descente. Philippe et les Gillardes en arrière plan.

IMG_0806

Le lendemain, un petit tour en Matheysine vers le sommet de la cavale, changement d’ambiance: froid, brouillard, vent sur la crête. Dans la foret, la neige est toujours aussi bonne.

La video http://youtu.be/g1hCcJcEv40

Le Jura en raquettes

Le Jura est un massif « plat », plein de forets et de pistes de ski de fond et de sportifs en collant. J’ai choisi d’en traverser une partie en raquette en suivant les GTJ (grande traversée du jura).

DSCN4361

La première difficulté est de gérer le transport. A l’aller, covoiturage jusqu’à la station de Métabief, départ de mon itinéraire. Au retour, stop+navette+train.

DSCN4457

Deuxième question, les étapes. Peu de refuges, pas d’info sur les cabanes ou les granges, réserver en gite ne permet aucune souplesse. Je choisi de porter un bivouac hivernal (gros duvet, tente et pelle a neige…) soit 12 a 13kg avec le ravitaillement et l’eau.
DSCN4367

Jour1: 13h, Départ de Métabief 1000m, direction le Morond, sommet de la station, puis les crêtes du Mont d’Or (1461m) point culminant du secteur. La météo est favorable, la neige est bonne, vers 15h, descente dans la foret. Le balisage deviens aléatoire, les pistes de fond se succèdent, quelques fermes imposantes typique de la région aident a m’orienter . Premier bivouac a 19h derrière le « chalet Vannode » c’est la pleine lune, la nuit est douce, pas de vent. (20km/500m+/5h)

DSCN4407

Jour 2: Départ 9h, direction Mouthe, la ville d’ou part l’officiel GTJ raquette. Il fait beau, je traverse une ville déserte malgré de grosses infrastructures (écoles, hopital…). Ravito en comté et direction les hameaux environnants hors foret pour profiter du soleil (GTJ pédestre). Bivouac secteur « entre cotes du haut ».  (17km/500m+/7h)

DSCN4393

Jour 3: Départ 8h sous la neige. La montée au Bulay (table d’orientation) n’a aucun intérêt par cette météo. Il pleut maintenant, la foret deviens monotone, je ne croiserais que 2 promeneurs aujourd’hui. La pluie s’intensifie, je choisis de m’arrêter en Gite a la Chapelle des Bois. Il faut tout faire sécher. (18km/300m+/5h)

DSCN4475

Jour 4: Départ 9h Pas de pluie mais les 12° n’arrangent pas l’état de la neige. Montée a la roche Bernard pour atteindre le Chalet Gaillard, gite d’étape (on ne peut réserver qu’en demi pension!) La traversée de la belle foret du Risoux ne pose pas de problème de balisage, le passage de nombreux randonneurs crée un rail dont on ne sort pas facilement! Arrivée au Bois d’Amont, quelques maisons typiques couvertes de tavaillons, et des pistes de ski encore et encore… La neige ne porte plus, même sur les itinéraires damés. J’alterne avec la route pour atteindre la Cure puis l’école nationale de ski au sud des Rousses.  L’entrée dans la foret du massacre permet de retrouver quelques pistes encore en état pour monter au carrefour de la Frasse. Nuitée en Gite dans un magnifique chalet de bord de piste. (26km/400m/8h)

DSCN4510

jour 5: Départ 10h, il pleut a nouveau, la traversée de la foret du massacre est interminable. Malgré le balisage de la GTJ raquette, (étiquettes accrochées aux arbres) la carte reste indispensable car ce balisage n’est pas régulier et les piquets jaune jalonnent  aussi bien les raquettes que le ski… c’est trompeur! Dans la combe de la chèvre la neige ne porte plus, l’itinéraire raquette deviens impraticable, les pistes de fond étant interdites aux piétons… j’arrête a Lajoux. (8km/100m+/3h)

Retrouver l’itinéraire GTJ raquettes:

http://195.42.148.42/activites_nordiques_gp/?_r=Territoires&_f.Nom=Grandvaux

Une petite vidéo?

Night snow trail des 2 Alpes

Ce samedi soir avait lieu le Night Snow Trail des 2 alpes. Je suis inscrite sur les 20km. Montée en cabine jusqu’a 2200m, puis 700m de déniv. + et 1200m-, le tout en deux parties l’une sur le secteur des crêtes  et l’autre dans le secteur de la vallée blanche, en passant par Molière ou se trouve le ravitaillement.

IMG_0003

Le Taillefer Trail Team est  bien représenté, puisque nous sommes une dizaine. Un déplacement collectif qui permettra a certain d’entre nous de passer la soirée en station puisque nous avons réservé un appart.

17h00, je ne regrette pas les trois couches obligatoires imposées par l’organisation car l’attente au départ est glaciale.

IMG_0015

17h15 Le départ est donné sous les yeux incrédules des skieurs  qui découvrent prés  de 250 dingues en collants/baskets.

photo trail 2 alpes

 

17h16,  Je regrette d’avoir choisi  les 20 km…  et surtout d’être partie sans bâtons !!!  Je marche sur les 4 premiers km de la boucle « de chauffe », Pour la queue de peloton la piste n’est lus vraiment damée, on s’enfonce, on glisse… mais on rigole !

 

photo 2 alpes 2

 

18h00, La piste verte des demoiselles plus stable et en pente douce me rassure. Les lumières de la station apparaissent, les frontales des concurrents s’étirent au loin… très loin !

L’organisation est au top, à chaque croisement un bénévole dirige et encourage. Le ravito est bien fourni, du chaud du froid et de quoi manger, le tout dans la bonne humeur.

Après Molière, une portion dans les bois permet de rejoindre un itinéraire raquette  secteur vallée blanche d’ou la vue est  particulièrement agréable.

photo319h40 Descente dans les rues des 2 alpes et arrivée a 20h.

2h45 de trail blanc qui au final se sera bien déroulé.  Les copains ont fait de super chrono et le TTT monte sur les podium ! On va faire la fête ! Mais ça, c’est une autre histoire…

10 Km – Classement Scratch (0,25 Mo)

20 Km – Classement Scratch (0,25 Mo)

Trail du Pic de Bure

IMG_0098

Ce dimanche c’était pas une journée facile: levé a 5 heures, arrivée juste a temps pour le départ de cette course qui va durer 6h50 pour Philippe et pour moi 8h23. Au programme 2800m de dénivelées au départ de la station de ski de Superdévoluy.

IMG_0070

Un premier tour vers la joue du Loup en passant par la crête des Beaumes, un sentier agréable pour se chauffer sur environ 12 Kilomètre.IMG_0076

La deuxième partie nous mène sur le plateau de Bure par les pistes. On passe l’observatoire et les antennes puis c’est la délicate et longue descente par la combe Ratin. Peu de solide au ravitaillements et on manque aussi d’eau.

IMG_0081

Retour a la verdure, et montée jusqu’au col de Rabou ou se trouve un ravito. Heureusement on me dépanne avec un sachet de ships. Pour l’eau il faudra attendre les prochain points de ravitaillements mis en place dans l’urgence par l’organisation.

IMG_0085

Ma course a été 1/3 tranquille, 1/3 rapide, et 1/3 à l’agonie. Les encouragements des bénévoles et le paysage grandiose ont fait le reste pour me porter au bout.

IMG_0092

IMG_0095

IMG_0093IMG_0094

 

 

 

 

Physiquement c’est pour moi le trail le plus difficile de cette année, heureusement c’est toujours un plaisir de se retrouver avec les copains a l’arrivée et en plus, de déguster les dotations (paniers garnis) des 2 gagnants Mich 1er sur le 26km et Katelyne 1ere féminine sur le 12km!!!

Résultats des courses

43km:Le scratch >

26km:Le scratch >

12km:Le scratch > 

 

Tour des Glaciers de la Vanoise

IMG_0153Cette année, l’abondance de neige a obligé l’organisation a modifier les 73KM/3800m de dénivelé de la TGV (Tour des Glaciers de la Vanoise) pour un itinéraire de replis de 65km/3800m en 3 boucles balisées autour de Pralognan.

IMG_0052Sébastien avait rapidement trouvé une demi pension en camping 3 étoiles, un luxe bienvenu avant une journée d’effort.  La nuit a été courte, petit déjeuné a 4h15 et direction le centre de la station ou 500 coureurs se préparent au départ de cette 10ème édition de la TGV.

IMG_0063Ce matin la température est douce, une petite photo avant le départ donné a 5h15. La nuit a été courte! Nous sommes 5 copains a prendre le départ. Richard (caché derrière), Seb, Mick, Phil et moi.

IMG_0067C’est parti, la brume enveloppe le fond de la vallée, on s’élève doucement dans la foret direction le rocher de Villeneuve pour une 1ère boucle de 16km/800m. Ca bouchonne dans les lacets…

IMG_0074Le choix de l’aller-retour est sympa car il nous permet de croiser tout le monde, du premier au dernier, mais il deviens délicats dans les portions étroites et raide ou on perd de l’énergie pour éviter de gêner ou de percuter un concurrent. Nous voila au sommet, nous serons « bipés » plusieurs fois sur le parcours pour pouvoir être suivi sur le net. (N’est ce pas ISMA?)

IMG_0080La brume se dissipe peu a peu, réveil en douceur avec encouragements locaux à la clarine!!!

IMG_00907h51, avec Seb le ravito c’est sacré! Alors que Richard, Mick et Phil sont certainement loin devant, nous on prend le temps…

IMG_0096On repart pour 32km/1500 de déniv. dans la montée, je distance Seb qui négocie difficilement les dépassements avec les nombreux randonneurs, courage « Ali G »!

IMG_0095Le dénivelée s’accumule au dessus des Prioux.

IMG_0107Après cette longue ascension vers le chalet des Nants, un sentier en balcon magnifique.

IMG_0108La vue… sur ce qui nous attend.

IMG_0111La passerelle du Roc de la pêche enjambe le Doron, un peu de fraicheur avant de trouver la chaleur sur le large GR qui mène au refuge de Peclet-Polset a 2400m.

IMG_0138On longe les pâturages ou se prélassent les Tarines, ces belles vaches qui fournissent le lait pour la fabrication du Beaufort, humm!!!

IMG_0124Pas de chance pour un traileur, c’est retour en hélico! Les secours sont très présent tout le long du parcours.

IMG_0113La portion est belle mais devient monotone, heureusement je croise mon Philippe tout sourire, il descend a grandes enjambée vers la bifurc du petit mont blanc.

IMG_0125Mick n’est pas loin, il grimace: une douleur musculaire aux ischios. Il m’encourage comme a son habitude. Richard a perdu du terrain, il semble quand même en forme et me vente la qualité du ravito qui m’attend la-haut!

IMG_0135Arrivée a Peclet -Polset: 11h27 je suis limite par rapport au temps que je me suis fixée; tant pis, je déguste des sandwich de tuc/saucisson et de tuc/beaufort, tuc/pâte de fruit.  A ce stade tout est bon! Je fais le plein d’eau, j’attend Seb quelques minutes, je ne le vois pas.

IMG_013233km parcourus: je choisi de descendre par les nombreux névés, reposant un peu mes genoux qui commencent a chauffer.

IMG_0127Petite pause.

IMG_0140On aurait pu descendre tout droit vers Pralo… mais non!!! On montera dans les pierriers, a gauche sous le petit mont Blanc.

IMG_0147Descente, les épingles dans les sapins.

IMG_0146Retour sur le pont du diable en fond de vallée, le chemin est pentu, ça deviens dur.

IMG_0136

Arrivée a Pralognan, panique au pointage, pas de ciseaux pour faire un strap, j’ai un échauffement sur le talon, changement de chaussure, bises aux parents de Seb qui s’impatientent… heureusement que l’organisation a repoussé les barrières horaire car j’ai 15mn de retard… les assiettes sont pleines, je n’ai plus faim! je ne refléchi pas, je repart sinon je vais arrêter là!

IMG_0150La montée au Bochor est terrible, on était prévenu lors du brefing: une piste noire dans les cailloux! Je grimpe encore bien, croisant des coureurs a bout, un fait demi tour, l’autre attend assis sur une souche… Je connais cette boucle, la suite est plus tranquile, une raison de plus pour continuer.

IMG_0151Le charmant refuge des Barmettes au sommet des piste, sa vue imprenable, sa terrasse… Je sort la barre de céréale maison et la tartelette au chocolat/caramel: ma botte secrète! ça marche encore.

IMG_0155Je croise les veinards qui vont en finir avec cette 3ème et dernière boucle, on s’encourage mutuellement, ça m’aide…

IMG_0156Richard sur la dernière descente, allez tonton, c’est tout droit…

IMG_0159On se rapproche du lac, donc du col 2500m, point culminant des 16km de cette dernière boucle.

IMG_0163

L’endroit magique de ce trail, le lac des Vaches et ses dalles pour le traverser.

IMG_0165Enfin, dernier ravito au refuge Felix Faure. Un accueil au top même pour les derniers, trois secouristes pour veiller sur nous, des ciseaux enfin, pour assurer la descente avec mes genoux douloureux. Merci a tous, et tant pis pour le sandwich que j’ai abandonné sur le coin de la table.

IMG_0164Descente sur le lac des vaches, de la neige, encore de la neige… Je vais marcher jusqu’en bas, je me fais doubler par des gars encore bien en forme! Comment font ils?

IMG_0169Ma plus belle récompense! Phil et Mick m’ont accompagnés sur la dernière ligne droite.

Ils ont terminés ensemble en 10h01!!!

IMG_0170Seb arrive en 15 heures, il est fatigué. « J’ai trouvé mes limites,  le dénivelée c’est pas mon terrain de jeu préféré », mais pour la prochaine Saintélyon… ça va le faire!!! Bravo Seb.

Richard est déja parti, (le massage de récupération n’attend pas!), il termine en 11h20.

IMG_0167

J’ai passé 14 heures sur ce parcours. Un parcours de replis ne donne pas des ailes, au contraire, mais les paysages de ce petit coin de paradis ont vite fait de nous remotiver.  Les bénévoles ont été très sympa, nous nous sommes mutuellement encouragés entre coureurs du fait des allés-retours, le choix de l’itinéraire était finalement  interéssant dans la difficulté et pour découverte du site. Un regret pourtant: finir par le col de la vanoise car la dernière descente tellement raide, est fatale pour les genoux, et les coureurs qui ont abandonné (150) n’auront pas eu la chance de voir l’endroit qui me semblait être le plus beau de la journée. Il faudra donc revenir faire la TGV originale l’année prochaine!

IMG_0176
Le camping, avec sa piscine chauffée pour le lendemain…

IMG_0175

Au restau, le soir….T’as mal?

Trophée de la Meije

DSCN3564La Meije est pour moi le plus beaux sommet de notre région, courir a la grave c’était déja la promesse d’une journée exceptionnelle! Ce fut le cas samedi dernier, avec en prime le retour tant attendu du soleil et de la chaleur…IMG_0173

Au programme 8/23/43km, au choix, et nous sommes une douzaine a nous présenter sur les lignes de départ.IMG_0165

Toujours dans la bonne humeur!IMG_0164

Je part sur les 23km et fait rapidement une infidélité a Céline qui n’a pas la tête a courir, en rencontrant Aurore. Aléa des départs commun, Aurore s’est trompée de balisage et je l’invite a continuer sur sa lancée pour boucler ensemble les 23KM. IMG_0174Nous avons le même rythme, elle connait bien les chemins: un atout moral pour la suite (sur la route en particulier).

IMG_0177Nous allons traverser 9 hameaux.

DSCN3598…croiser des bêtes féroces…

IMG_0188Accueil « VIP » a chacun des nombreux ravito.

DSCN3618Le Chazelet, Dernier village avant la descente raide sur la Grave.

IMG_0193Céline passe la ligne d’arrivée avec Michel, un V4, chargé de morilles

On se retrouve tous autour d’un bon repas avec un excellent fromage blanc aux myrtille… Ca y est j’aime le trail!IMG_0200

Remise des prix, après le café… Les résultats sont là: trois copines sur le podium!IMG_0206

Bravo a Kathelyne 1ère sur 23KM, Anne-Sophie 1ère sur 8km et Sandra 3ème sur 23km.IMG_0207

IMG_0213

Ce trail a été un vrai plaisir pour moi: Une météo idéale, des sommets magnifique, des hameaux pittoresque, des gens accueillant, des animaux, pleins d’animaux et des tracteurs… j’en ai même oublié les longues parties de goudrons!

Trail du Petit savoyard

IMG_0156
C’est a Cruet en savoie, que nous avons passés la soirée de vendredi. Pasta-party avec les parents de Séb qui nous ont gentiment hébergé pour cette veille de trail. Le petit savoyard c’est 25km, 1450m de deniv. dans les bauges (entre Chambery et albertville). Le matin, pas de repis météo: 8°,  il pleut, la neige est annoncée en altitude, les chemins sont gras, l’organisation appelle a la prudence;
IMG_0151Le départ est donné a 9h, Phil, Mick et Nico partent rapidement pour se placer au mieux. Avec Céline, et Seb nous partons tranquille sur les premiers kilomètres le long des vignes , puis c’est l’ascension vers la Thuille 800m de déniv. d’un coup.

IMG_3073 cruet

Le rythme est bon, on double même quelques concurrents. Les bâtons ne suffisent pas et Il faut parfois se tenir aux buis sur ce chemin déversant, raide et glissant, la neige se mêle rapidement a la boue. Vers le lac de la Thuille, les pâturages sont blanc, on a perdu Seb et Céline fait sa première cascade (amortie dans une flaque d’eau!). On rigole, tout va bien.

Ravito bien fourni au village, on fait le plein et on repart pour le col de Marocaz ou attend un supporter (papa Seb) qui nous encourage. Longue traversée d’une foret dense, Céline s’accroche. Quelques petites bosses et c’est enfin la route forestière qui annonce la dernière descente vers l’arrivée, là c’est moi qui m’étale de tout mon long! Céline me rejoint au ravito, on nous annonce les derniers 5km et « diots polente tarte aux pomme » au repas: on fonce… J’ai mal aux genoux, doublées par des concurrents au taquet (les costauds du grand raid), on arrive clopin-clopant au village de Cruet. IMG_0158Phil et Nico venus a notre rencontre nous motivent pour les derniers mètres. Mick nous attend sous l’arche. On franchira la ligne d’arrivée ensemble, cramées, boueuses, mais heureuse! Seb arrive quelques minutes plus tard. Douche froide, bon repas chaud a l’abri et musique irlandaise! Super organisation. IMG_0155Bravo a tous Mick (14) et Phil (38) au top: y’a plus qu’a confirmer sur longue distance, Nico premier trail de la saison (55) c’est toi qui va mettre a pression a biz si tu continue!,  Céline 25km/1400m de déniv.! dans la boue et avec le sourir (on est loin du Pic du mas de la Grave!) et bravo à  Seb (On se fera pas coincer sur la TGV, on gère !!!!)

Les résultats du 25 : http://www.grandraid73.fr/images/Scratch_Petit_Savoyard_2013.pdf